"Star Wars : The Bad Batch" (Disney+) : que vaut cette nouvelle série d'animation ?

Il y a 1 semaine 26

En ce May the 4th (journée spéciale Star Wars qui a lieu tous les 4 mai par la grâce de ce jeu de mots incroyable), quoi de mieux que de jeter un œil aux nouveautés de la franchise la plus populaire saga de la galaxie. Depuis la reprise en main de cet univers créatif par la maison Disney, il ne se passe plus une année sans une nouvelle création. En attendant les prochains films qui demeurent encore très mystérieux et la saison 3 de The Mandalorian qui nous offrira notre dose de Baby Yoda, Disney lance une nouvelle série animée, à l'instar de Clone Wars. Une nouvelle œuvre baptisée Star Wars : The Bad Batch.

Clone Wars était le spin-off animé de 133 épisodes dont l'intrigue se déroulait entre les Episodes II et III de la saga cinématographique. The Bad Batch est un spin-off... de ce spin-off. "The Bad Batch" (littéralement la "mauvaise fournée" ou, par extension, la "mauvaise troupe") est une équipe de clones d'élite présentée à la fin de The Clone Wars. Malgré leurs compétences, ils sont considérés comme des échecs expérimentaux d'où leur nom.

L'équipe que l'on suit dans cette série disponible sur la plateforme de streaming  Disney+ compte 5 membres : Hunter, Wrecker, Tech, Crosshair et Echo. Comme leurs noms l'indiquent, chacun dispose d'une compétence toute particulière et de certaines aptitudes. Des forces et des faiblesses qui vont pouvoir permettre à la saga Star Wars de prouver une fois encore que la différence et l'esprit d'équipe l'emportent toujours sur une certaine forme d'uniformité. 

La série d’animation raconte comment cette troupe d’élite de clones expérimentaux génétiquement différente de ceux constituant la grande armée de la République - trouve ses marques dans une galaxie en pleine transformation à l’issue de la Guerre des Clones. Nous avons pu regarder les premiers épisodes et il faut reconnaître que Disney et Star Wars arrivent parfaitement à maintenir un équilibre difficile entre contenu pour la jeunesse (animation oblige) et série intéressante pour les adultes.

Toute la famille y trouvera son compte

Si chaque épisode fera un peu moins de 30 minutes, le "pilot" vous offrira presque un long-métrage pour replacer dans la très complexe frise chronologique de Star Wars et raccrocher les wagons avec le public. Les enjeux sont simples : Palpatine vient de prendre le pouvoir et de provoquer l'extermination de tous les jedis avec le Protocole 66 et un nouvel empire sombre est en train de naître. Un empire dont les desseins ne sont pas exactement alignés sur l'état d'esprit naturellement rebelle de nos soldats. 

La direction artistique avec des visages anguleux a été conservée, Star Wars ne s'aventure pas dans un nouveau registre et préfère faire le lien avec Clone Wars. L'animation est de grande qualité et l'action omniprésente nous a fait oublier rapidement que nous étions en train de regarder un dessin animé. Si les bons sentiments (force de l'amitié, de la tolérance, de la diversité, de la justice) sont très présents, l'ambiance dure de la naissance sanglante de l'empire permet de donner du relief à la série qui, très clairement, fera plus plaisir aux parents qu'aux enfants tant les références sont nombreuses et les dialogues plutôt pointus. Les scènes de bataille, l'introduction rapide d'une jeune fille qui sert d'héroïne bis et une bonne dose de comédie vient malgré tout rendre la série appréciable pour toute la famille. Il y a un côté film d'action américain des années 90 qui n'est pas pour nous déplaire. 

Nous ne rentrerons pas dans les détails de l'intrigue pour vous préserver des spoilers, mais cette série nous offre une perspective très intéressante sur des aspects méconnus de l'histoire de la saga dans cette période historique troublée. Vous en saurez plus sur l'empire naissant, les clones et la fameuse race extraterrestre en charge de leur création... Une époque bien loin de la dernière trilogie cinématographique (centrée sur Rey) et du futur de la saga qui reste encore à écrire, mais une période qui reste l'une des préférées des fans.

Lire la suite

Lire la Suite de l'Article