Covid : quand les geeks narguent la puissante administration française

Il y a 1 semaine 25
Vu du Royaume-Uni.
Photo d’illustration : une jeune fille berlinoise travaillant sur son ordinateur, le 8 janvier 2021. PHOTO KIRA HOFMANN/DPA/AFP

Le site de référence CovidTracker n’en est que l’exemple le plus célèbre : pendant la pandémie, plusieurs sites de référence utiles au Français et à leur gouvernement ont vu le jour. Leur point commun : aucun n’est l’œuvre de l’État.

Quand la pandémie a éclaté, un jeune Français de 23 ans, ingénieur de données, s’est mis au travail dans sa chambre, chez ses parents, au fond d’une vallée de Savoie. Guillaume Rozier a commencé à comparer les cas de Covid-19 en Italie et en France, et à publier ses résultats sur Twitter. À partir de ses analyses de données, il créait bientôt un site de suivi de l’épidémie [CovidTracker], rapidement devenu une référence, et qui vient de faire un petit : en avril est né ViteMadose, un portail qui en deux clics agrège les données de plusieurs sites de prise de rendez-vous médicaux pour permettre aux Français de trouver un créneau de vaccination. Il enregistre 2 à 3 millions de vues par jour.

Voilà donc que les geeks de France narguent la puissante administration nationale. Avec pour seules armes la simplicité, la clarté et des algorithmes,

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire les 81% restants

Lire la Suite de l'Article