Covid-19 : la France va restreindre les voyages

Il y a 1 mois 29

Le gouvernement présentera lundi de nouvelles mesures plus contraignantes pour les voyages avec les pays les plus touchés par l'épidémie de Covid-19, à l'instar de ce qui a été décidé pour le Brésil, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Il s'agira des pays où "un variant particulièrement à risque est dominant" et qui sont confrontés à "une explosion ou une dynamique très forte de l'épidémie".

"Le président de la République a demandé ce matin au gouvernement de bâtir une stratégie cohérente, qui sera présentée lundi prochain, et qui a vocation à prévoir des mesures plus robustes s'inspirant de ce que nous faisons actuellement pour le Brésil", a déclaré le représentant du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres. Le gouvernement français a suspendu hier les vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes autour du variant brésilien du Covid-19. La mesure est prévue jusqu'au 19 avril. La situation sanitaire n'a cessé de s'aggraver au Brésil depuis février en raison de l'émergence d'un variant local du virus, appelé P1, considéré comme plus contagieux et plus mortel, mais encore très minoritaire en France.

Interrogé sur la Guyane, frontalière du Brésil, le porte-parole a expliqué que les mesures annoncées sur le Brésil "conduisaient évidemment à des mesures qui renforcent le contrôle à la frontière entre le Brésil et la Guyane", déjà soumise aux restrictions en vigueur en Outremer. Mais il n'a pas exclu "que des mesures supplémentaires puissent être prises pour des territoires qui sont concernés par des variants".

Des certificats sanitaires européens dès cet été

Les Etats membres de l'Union européenne ont de leur côté conclu aujourd'hui un accord formel sur la création de certificats sanitaires pour favoriser la reprise du tourisme cet été, à charge pour les députés européens d'en négocier les modalités le mois prochain, a-t-on appris de deux sources diplomatiques. Les futurs certificats doivent permettre aux personnes vaccinées, guéries ou disposant de résultats négatifs d'un test de détection du coronavirus de voyager plus facilement au sein de l'UE. Les 27 pays membres "ont souligné leur engagement à disposer d'un cadre à temps pour l'été 2021", précise un document validé par leurs représentants que Reuters a pu consulter.

Le Parlement européen (PE), qui doit donner son feu vert pour que le projet puisse être mis en application, devrait adopter sa position sur le sujet d'ici la fin du mois et des discussions entre le PE, les représentants des pays membres et la Commission devraient débuter en mai.En attendant, les pays membres travaillent à assurer que "les solutions technologiques nécessaires soient en place" pour favoriser la mise en place de ces certificats, qu'ils soient imprimés ou numériques, précise le document de l'UE.L'accord intègre des dispositions visant à prévenir des discriminations contre ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas être vaccinés.

Certains pays pourraient délivrer des certificats spécifiques concernant les vaccins russe Spoutnik V ou chinois Sinovac (non autorisés par l'Agence européenne des médicaments) s'ils sont autorisés sur leur territoire, les autres pays devant décider s'ils reconnaissent un tel certificat.

(Avec AFP et Reuters)

Lire la Suite de l'Article