Covid-19 en 24h : pass sanitaire européen, troisième vague, chômage en zone euro...

Il y a 1 mois 43
Économie France  |  14/04/2021, 18:31 | 966 mots Lecture 7 min.
Les cafés et restaurants de Belgique, contraints de fermer fin octobre, pourront rouvrir leurs terrasses le samedi 8 mai, d'après une source gouvernementale. Les cafés et restaurants de Belgique, contraints de fermer fin octobre, pourront rouvrir leurs terrasses le samedi 8 mai, d'après une source gouvernementale. (Crédits : Reuters) Alors que la France traverse encore la troisième vague de l'épidémie, les Vingt-Sept réfléchissent à la durée du pass sanitaire qui permettra de faciliter les déplacements dans l'union. Un pass d'autant plus attendu que certains pays comme la Belgique commencent à rouvrir les lieux de vie... Voici les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

L'INFO À SUIVRE - Le pass sanitaire européen durera un an

Les Etats membres ont fixé à un an la durée d'application du règlement sur le certificat sanitaire européen destiné à faciliter les déplacements dans l'UE, selon le texte adopté mercredi par les ambassadeurs des Vingt-Sept, qui sera négocié avec les eurodéputés.

Europe, drapeau, Commission européenne, Bruxelles, flag, france candidate pour le demenagement d'agences europeennes de londres

La proposition initiale de la Commission européenne prévoyait que ce « certificat vert numérique », qui doit être mis en place d'ici la fin juin, soit valable jusqu'à ce que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) déclare la fin de la pandémie.

Mais les Etats membres, refusant que son application dépende d'un organisme extérieur à l'UE, ont modifié cette disposition. Le texte prévoit que ce règlement s'applique pendant 12 mois à partir de son entrée en vigueur, et que la Commission fera un rapport d'évaluation trois mois avant la fin de cette période.

Lire aussi : Pass sanitaire : un sésame numérique très attendu pour relancer les activités

LE CHIFFRE - 690 à 730 millions de livres de pertes

La compagnie aérienne britannique EasyJet va subir une sévère perte pour le premier semestre achevé fin mars, mais table sur une accélération du trafic à partir de fin mai avec la reprise des voyages à l'étranger.

Easyjet s'attend a une hausse du nombre de ses vols a partir de fin mai

Le transporteur a dit dans un communiqué s'attendre à une perte avant impôt comprise entre 690 et 730 millions de livres sur les six premiers mois de son exercice 2020-2021.

Le transporteur n'a tourné qu'à 14% de ses capacités de 2019, et même à seulement 9% entre janvier et mars du fait des confinements et restrictions de déplacements face à la pandémie.

Lire aussi : Les compagnies aériennes européennes jouent gros cet été

LA PHRASE - La « troisième vague n'est pas derrière nous »

La troisième vague de l'épidémie « n'est pas derrière nous » et le « pic des hospitalisations n'est pas atteint » malgré des « signaux encourageants », a rapporté le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

 premiers signaux encourageants dans la lutte contre le covid, dit attal

« Les mesures mises en oeuvre depuis le 20 mars », d'abord dans 16 départements puis élargies à tout le territoire, « fonctionnent mais la troisième vague n'est pas derrière nous », a déclaré le représentant du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres.

« Le nombre de contaminations quotidiennes reste à des niveaux très élevés", et "le pic des hospitalisations n'a pas encore été atteint », a-t-il relevé.

Lire aussi : Covid: nouvelle vague de restrictions pour affronter la troisième vague

LE GRAPHIQUE - L'explosion du chômage dans la zone euro n'a pas (encore) eu lieu

Le chômage dans la zone euro a stagné en février par rapport à janvier, touchant 8,3% de la population active, mais il a augmenté d'un point sur un an sous l'effet de la pandémie, selon l'Office européen des statistiques ce mercredi.

Encore sous perfusion, les entreprises européennes arrivent pour l'instant à amortir le choc grâce aux dispositifs comme le chômage partiel. En France, plus de 2 millions de salariés étaient encore au chômage partiel en février 2021, selon la Dares.

Le taux de chômage n'a ainsi pas explosé dans l'Hexagone mais est resté à un niveau très élevé atteignant 8% en février. En comparaison, le taux de chômage allemand s'élève lui à 4,5% alors que la situation en Italie et en Espagne est encore plus inquiétante avec respectivement 10,2 et 16,1% de la population active au chômage.

Made with Flourish

Lire aussi : L'Unedic s'attend à un chômage à 10,1% d'ici fin 2021

EN RÉGIONS - Axa condamné à indemniser trois restaurants de Charente-Maritime

Le tribunal de commerce de La Rochelle a condamné il y a quelques jours le géant de l'assurance Axa à indemniser trois restaurants de Charente-Maritime pour leurs pertes d'exploitation provoquées par les deux premiers confinements, ont annoncé les deux parties.

 deux navettes électro-solaires dans le Vieux-Port

Axa France est condamné à verser au total 526.000 euros à ces établissements au titre des fermetures administratives décidées par le gouvernement lors de la première vague épidémique du printemps dernier, entre le 15 mars et 2 juin 2020 et au cours de la seconde vague, entre novembre 2020 et janvier 2021.

Le collectif Resto Ensemble, créé en mars 2020, a salué « une nouvelle victoire ».

Lire aussi : Axa condamné pour la première fois en appel à indemniser un restaurateur

À L'ÉTRANGER - En Belgique, les cafés et restaurants vont rouvrir leurs terrasses

Les cafés et restaurants de Belgique, contraints de fermer fin octobre, pourront rouvrir leurs terrasses le samedi 8 mai en limitant le nombre de consommateurs par table, a indiqué une source gouvernementale.

Le Premier ministre Alexander De Croo doit encore détailler les conditions de cette réouverture et toute une série de mesures visant à assouplir le confinement partiel dans lequel vit le pays.

La Belgique, où la pandémie a fait à ce jour 23.566 morts selon les chiffres officiels, a connu fin mars un nouveau tour de vis dans les restrictions pour endiguer la troisième vague.

Lire aussi : L'Angleterre rouvre ses terrasses (pubs et restaurants) ses commerces, zoos, piscines, salles de gym

Le Danemark abandonne le vaccin d'AstraZeneca

Le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca à cause de ses effets secondaires « rares » mais « graves », ont annoncé ses autorités sanitaires, faisant du pays scandinave le premier à l'abandonner en Europe.

Le danemark va arreter definitivement le vaccin astrazeneca, rapporte la chaine tv2

Malgré les avis du régulateur européen et de l'OMS favorables à son usage, « la campagne de vaccination au Danemark continue sans le vaccin d'AstraZeneca », a indiqué le directeur de l'Agence nationale de Santé, Søren Brostrøm, lors d'une conférence de presse.

Les quelque 150.000 personnes qui ont reçu une dose du sérum vont se voir proposer un autre vaccin pour leur seconde dose, selon les autorités.

Lire aussi : Vaccins: l'UE ne renouvellera pas l'an prochain ses contrats avec AstraZeneca et Johnson & Johnson

(avec AFP)

Suivez La Tribune
Partageons les informations économiques, recevez nos newsletters

Lire la Suite de l'Article