Vaccin Pfizer : une nouvelle seringue permettrait d'administrer 7 doses

Il y a 1 semaine 21
vaccin

Gaétan Trillat Publié le 23/02/2021 à 10h27

 une nouvelle seringue permettrait d'administrer 7 doses Bloomberg / Getty Images

A Compiègne, les soignants utilisent depuis quelques jours une seringue chinoise qui permet d’injecter une dose de vaccin de plus par rapport à ce qui est habituellement indiqué.

Aucune annonce officielle n’a été faite mais pourtant les soignants de la clinique de Compiègne (Oise) l’utilisent avec grande satisfaction. Depuis la mi-février, cet établissement se sert d’une seringue nouvelle génération pour administrer sept doses de vaccin Pfizer avec un seul flacon, au lieu de six, informe Le Parisien lundi 22 février. Ce modèle développé par une société chinoise est livré d’un seul tenant, c’est-à-dire que l’aiguille et la seringue ne doivent pas être assemblées a posteriori.

Grâce à cette nouveauté, il n’y a plus d’air dans la seringue une fois que le piston a été pressé. Le “volume mort”, comme l’appellent les soignants, à l’intérieur duquel il reste quelques gouttes inaccessibles du produit, est donc considérablement réduit. C’est cela qui permet au personnel médical d’utiliser une dose supplémentaire de vaccin, “de même quantité et de même qualité” que les autres, rassurent-ils auprès du quotidien.

>> A lire aussi - PFIZER/BIONTECH : le vaccin efficace rapidement après la première dose

Théoriquement, un flacon de vaccin Pfizer donne la possibilité d’inoculer 7,5 doses, expliquait France Info en janvier. Mais en pratique, il est difficile voire impossible de tout injecter, car une partie du produit reste collée sur les parois de la fiole ou dans la seringue.  Au début de l’année, le gouvernement et le laboratoire Pfizer préconisaient l’injection de cinq doses pour un flacon de vaccin. L’Agence européenne du médicament avait ensuite estimé que le personnel soignant pouvait aller sans problème jusqu’à six doses. Pour l’instant, rien n’indique que le passage à sept injections pourra être systématisé, mais si c’était le cas, il s’agirait d’une bonne nouvelle pour les patients. Pour un même stock de vaccins, les soignants pourraient alors vacciner beaucoup plus de monde.

>> A lire aussi - Le vaccin anti- Covid-19 de Pfizer devrait lui rapporter (très) gros

Les dernières actus du secteur dans votre boite mail. Recevez notre newsletter ECO.

Lire la Suite de l'Article