Nanterre : une greffière du tribunal accusée d'avoir rabattu des clients vers des avocats

Il y a 1 semaine 14
Justice

Gaétan Trillat Publié le 23/02/2021 à 9h26

 une greffière du tribunal accusée d'avoir rabattu des clients vers des avocats Tetra Images / Getty Images

Une huissière de Nanterre a été mise en examen pour corruption. Elle aurait empoché des commissions en rabattant des clients vers des avocats.

La corruption était-elle au coeur du palais de justice, sous les yeux du magistrat ? C’est ce que les enquêteurs vont tenter de déterminer après la mise en examen d’une huissière-audiencière du tribunal de Nanterre, soupçonnée d’avoir empoché des commissions indues en rabattant des clients vers des avocats, révèle Le Parisien, lundi 22 février. La jeune femme nie les accusations mais des écoutes téléphoniques laissent penser qu’elle a fait affaire avec quatre ou cinq avocats, qui n’ont pas encore été interrogés.

Selon le quotidien francilien, les enquêteurs se sont aperçus de la manoeuvre lorsqu’une justiciable a porté plainte contre son avocat pour escroquerie en juillet 2020. Elle lui reprochait de ne pas avoir fait avancer son dossier en dépit d’honoraires versés en espèces à l’avance. Ce versement, par ailleurs réglementaire, avait été réalisé par l’intermédiaire de l’huissière, qui en aurait profité pour encaisser une commission illégale. Elle le justifiait en affirmant qu’elle pouvait négocier avec ces avocats de meilleurs tarifs pour les clients.

>> A lire aussi - Licenciée pour un post-it, elle obtient justice

La jeune femme a été arrêtée et placée en garde à vue le 12 février, à la veille d’un voyage prévu à l’étranger, rapporte Le Parisien. Par ailleurs, elle est aussi mise en examen pour faux et usage de faux. Elle est soupçonnée d’avoir utilisé une fausse convocation en justice de manière à obtenir son passeport en urgence. Son avocat a rapporté que sa cliente “contestait avec force” toutes les accusations, estimant qu’on voulait “se séparer d’elle” en “sortant l’artillerie lourde”. L’instruction a été dépaysée et confiée au parquet de Versailles.

>> A lire aussi - Le tribunal de Paris victime d’un piratage massif

Les dernières actus du secteur dans votre boite mail. Recevez notre newsletter ECO.

Lire la Suite de l'Article