Impeachment contre Donald Trump EN DIRECT : Vote historique à venir à la Chambre…

Il y a 1 semaine 20
AccueilMonde

La Speaker démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, avant le vote sur l'impeachment de Donald Trump, le 13 janvier 2021.

La Speaker démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, avant le vote sur l'impeachment de Donald Trump, le 13 janvier 2021. — Susan Walsh/AP/SIPA

20h50 : Le leader des républicains dénonce la rumeur liant antifa aux émeutes

C’est suffisamment rare pour être souligné : Kevin McCarthy, le leader de la minorité républicaine à la Chambre, a déclaré tout à l’heure : « Certains disent que les émeutes ont été causées par antifa. Il n’y a aucune preuve (en ce sens). Et les conservateurs devraient être les premiers à le répéter. »

Kevin McCarthy .... [squints at notes] ..... welcome to the resistance? pic.twitter.com/ij3seZOCw1

— Aaron Rupar (@atrupar) January 13, 2021

20h45 : Bonsoir, et bienvenue à tous

Il reste environ 30 minutes de débats à la Chambre, puis le vote suivra. Les démocrates se sont succédé, affirmant que Donald Trump avait « encouragé une insurrection ». Barbara Lee, de Californie, a même parlé de « tentative de coup d’Etat » de ses supporteurs. Les républicains, eux, n’ont pas défendu les propos du président américain, mais ont attaqué la procédure, estimant qu’elle risquait de « diviser encore plus » l’Amérique.

Donald Trump face à l’histoire. Mercredi, la Chambre des représentants devrait voter l’impeachment du président américain pour « incitation à l’insurrection » après l’attaque de ses supporteurs contre le Capitole du 6 janvier. Les démocrates, qui sont majoritaires à la Chambre, ont reçu le soutien d’une demi-douzaine d’élus républicains, notamment de la numéro 3 des conservateurs, Liz Cheney. Donald Trump devrait donc devenir le premier président américain de l’histoire impeaché (mis en accusation) à deux reprises pendant son mandat. Une destitution est toutefois loin d’être acquise : un procès devrait s’organiser au Sénat, sans doute après le 20 janvier, et les démocrates auront besoin du soutien de 17 républicains pour condamner le président américain.

Lire la Suite de l'Article