États-Unis: Joe Biden et Donald Trump n'échangeront pas avant, ni pendant l'investiture du 20 janvier

Il y a 1 mois 35

Donald Trump avait déjà indiqué qu'il ne souhaitait pas se rendre à l'investiture de Joe Biden, qu'il n'a pas rencontré depuis son élection. La passation de pouvoir se fera donc sans lui.

Il semble de plus en plus évident que Donald Trump et Joe Biden ne se rencontreront ni avant, ni le jour de l'investiture du président élu, selon plusieurs informations de médias américains. Le 20 janvier à midi, le mandat du président de Donald Trump prendra fin, et celui de Joe Biden commencera, selon les règles établies par le 20e amendement de la Constution américaine.

Traditionnellement, l'ex et le nouveau président échangent ce jour-là - et/ou auparavant - afin de concrétiser la passation de pouvoirs, et d'évoquer les dossiers importants du pays. Mais Donald Trump devrait déroger à cette règle, non obligatoire.

"À tous ceux qui me demandent, je n'irai pas à l'Investiture le 20 janvier", avait écrit sur Twitter le futur ex-président américain, le 8 janvier.

Départ de la Maison Blanche le matin du 20 janvier

D'après des informations de CNN, Donald Trump quittera même la Maison Blanche le matin du 20 janvier. "Trump prévoit de quitter [Washington] DC le matin du 20 janvier. Il a prévu un événement d'adieu le jour de l'investiture" en dehord de la ville, écrit aussi un journaliste de Reuters sur Twitter.

"Pour l'instant, Trump est indécis quant à savoir s'il rédigera une lettre pour Biden qu'il laissera dans le bureau ovale", écrit également CNN. Il dérogerait donc à une autre tradition du relai de pouvoir au sommet de l'État américain.

Barack Obama en avait laissé une dans laquelle il écrivait notamment que "quelles que soient les tensions de la politique au jour le jour, il nous appartient de laisser ces instruments de notre démocratie au moins aussi forts que dans l'état dans lesquels nous les avons trouvés".

Avec sa femme Michelle Obama, ils avaient également accueilli Melania et Donald Trump à la Maison Blanche le jour de l'Investiture.

Le site Politico notait déjà le 21 décembre que "Donald Trump a maintenant attendu plus longtemps que n'importe quel président depuis près d'un siècle pour s'asseoir avec son successeur à la Maison Blanche". Ils ne se sont pas vus depuis le dernier débat pendant la campagne présidentielle, le 23 octobre 2020. Pour rappel, Barack Obama et Donald Trump s'étaient rencontrés dès le 10 novembre, soit quelques jours après l'élection, et avaient eu un entretien de 90 minutes.

Manque de communication entre les deux équipes

Joe Biden et son équipe se sont plaints à plusieurs reprises depuis son élection du manque, voire de l'absence de communication, avec l'administration Trump. Les conseillers de Joe Biden "sont de plus en plus préoccupés par le refus continu du président Donald Trump de permettre à Biden de recevoir des informations sur la sécurité nationale ou sur la réponse fédérale au coronavirus", écrivait CNBC mi-novembre.

Joe Biden s'est déjà de son côté prononcé en faveur d'une rencontre avec Donald Trump.

Après l'assaut du Capitole par des manifestants pro-Trump, la cérémonie d'investiture se fera sous tension à Washington. 21.000 soldats de la Garde nationale, soit plus de militaires qu'en Irak et en Afghanistan combinés, seront mobilisés pour l'investiture, a indiqué jeudi le général Daniel Hokanson, chef du bureau de la Garde nationale au Pentagone.

Salomé Vincendon

Salomé Vincendon Journaliste BFMTV

Lire la Suite de l'Article