Etats-Unis : 20.000 soldats de la garde nationale déployés pour l’investiture de Joe Biden

Il y a 1 semaine 16
AccueilMonde

Des soldats de la garde nationale dans le Capitole de Washington, le 13 janvier 2021.

Des soldats de la garde nationale dans le Capitole de Washington, le 13 janvier 2021. — J. Scott Applewhite/AP/SIPA

Washington sous haute tension. Une semaine après les émeutes qui ont secoué le Capitole des Etats-Unis, les autorités ne veulent rien laisser au hasard pour l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier. Plus de 20.000 soldats de la garde nationale seront déployés dans la capitale américaine, a annoncé mercredi le patron de la police de Washington. La veille, le FBI avait alerté sur de possibles rassemblements de partisans armés de Donald Trump à Washington et devant les Capitoles des 50 Etats américains dans les prochains jours.

Des soldats de la garde nationale, la plus grande force de réserve des Etats-Unis, ont déjà dormi sur le marbre du Capitole dans la nuit de mardi à mercredi afin de protéger les élus du Congrès, qui débattent d’un second impeachment contre Donald Trump pour « incitation à l’insurrection ». La semaine dernière, le bâtiment avait été pris d’assaut par des milliers de supporteurs de Donald Trump pendant que les élus votaient pour confirmer les résultats de l’élection. Cinq personnes sont décédées dans les violences, dont un policier.

Airbnb annule toutes les réservations à Washington

Mal préparées la semaine dernière, les forces de sécurité, pilotées par le Secret Service pour l’investiture de Biden, ne veulent rien laisser au hasard. Selon un rapport interne du FBI obtenu par la chaîne ABC, « un groupe armé a l’intention de se rendre à Washington le 16 janvier. Ils ont averti que si le Congrès tentait de destituer le président via le 25e amendement, un énorme soulèvement aurait lieu ».

Twitter, qui a banni Donald Trump, avait averti de son côté avoir détecté des conversations évoquant des projets de rassemblement pendant la semaine de l’investiture de Joe Biden. Face au risque de violences, Airbnb a annulé toutes les réservations à Washington, expliquant avoir identifié des individus ayant participé à l’attaque contre le Capitole parmi ses clients. Joe Biden, lui, a assuré qu’il n’avait « pas peur » de prêter serment sur les marches du Capitole.

Lire la Suite de l'Article