Covid : la solitude des familles de personnes handicapées

Il y a 1 semaine 15

Sarah est mère d'une fille de 18 ans atteinte d'une maladie orpheline. Nouvellement majeure, la fille de Sarah doit désormais intégrer un établissement pour adultes. Mais à cause de la crise et des restrictions sanitaires, l'installation a été faite précipitamment. Sarah culpabilise de laisser sa fille dans ce nouvel environnement et dans ces conditions.
Mélanie, professionnelle de santé accompagnant des personnes en situation de handicap, veut rassurer Sarah.
La petite fille de Jacqueline a 25 ans et est aussi résidente d'un établissement spécialisé.
Axel a été dirigeant d'un centre spécialisé et est sidéré par les conditions d'accueil de la fille de Sarah.

Nicolas a un ami non-voyant qui est isolé. Cet ami vient d'être testé positif au covid. Nicolas, lui aussi non-voyant, voit son ami décliner sans pouvoir l'aider.

Dans "Parlons-Nous" entre 22h et 0h30, la psychologue Caroline Dublanche recueille les confidences des auditeurs de RTL.

Références citées :

ADAPEI (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales) : délégations départementales en faveur des droits des personnes souffrant de handicap mental et de leurs familles faisant partie de l'UNAPEI.
www.unapei.org

Pour nous contacter :

Si vous souhaitez, vous aussi, vous confier à Caroline Dublanche :
- appelez-nous au 09.69.39.10.11 (numéro non-surtaxé) 
- envoyez-nous votre numéro de téléphone par SMS au 64900 code RTL ( 35cts/sms )
- écrivez-nous par mail sur parlonsnous@rtl.fr
- rejoignez-nous sur notre page Facebook

Lire la suite

Lire la Suite de l'Article