Besançon : l'apprenti boulanger guinéen régularisé, son patron stoppe sa grève de la faim

Il y a 1 jour 11

L'histoire de Laye Fodé Traoré avait provoqué une importante mobilisation, à commencer par celle de son patron, Stéphane Ravacley. Ce dernier, boulanger à Besançon, avait entamé une grève de la faim pour protester contre l'expulsion du territoire à venir de son apprenti, réfugié guinéen dont la situation administrative n'avait pas été régularisée. 

Mais selon des informations de France 3 ce jeudi 14 janvier, la préfecture de Haute-Saône a abrogé l'obligation de quitter le territoire français du jeune réfugié et pour cause, sa situation a été régularisée. "On a reçu un appel de la préfecture nous demandant de nous y rendre. La bonne nouvelle c'est qu'il est Français autant que moi désormais", a raconté à nos confrères Stéphane Ravacley. 

Le boulanger, qui peut stopper sa grève de la faim, a tenu à remercier "tout le monde aujourd'hui, autant les médias que les signataires des pétitions. Vous avez été là pour nous. Un Grand merci". L'artisan a aussi assuré que sa mobilisation allait continuer à l'avenir, "pour protéger les autres". 

"Je suis super contente pour Laye, mais ça laisse un goût amer pour tous les autres", a déclaré auprès de France 3 Me Davigny, l'avocate de l'apprenti, qui s'occupe de plusieurs autres dossier du même genre à Besançon. 

Lire la suite

Lire la Suite de l'Article