Affaire Karachi : la justice relaxe Edouard Balladur mais condamne François Léotard

Il y a 1 mois 25

Plus de 25 ans après la campagne présidentielle malheureuse d’Edouard Balladur en 1995, la Cour de justice de la République vient de rendre sa décision sur les soupçons de financement occulte dans le cadre de l’affaire Karachi, jeudi 4 mars. La justice relaxe Edouard Balladur des chefs d’abus de bien sociaux et de recel d’abus de bien sociaux. Une “surprise”, explique la journaliste Nathalie Perez en direct du tribunal judiciaire de Paris pour le 12/13 de France 3. “Le procureur de la République avait requis à son encontre un an de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende.” 

L’ancien Premier ministre était absent pour entendre son jugement, mais il a réagi : “la Cour de justice de la République reconnaît enfin mon innocence”. François Léotard, ancien ministre de la défense, a lui été condamné pour complicité d’abus de biens sociaux à deux ans de prison avec sursis et 100 000 euros d’amende, conformément aux réquisitions du procureur. Il n’avait pas d’avocat et avait choisi de se représenter lui-même.

Lire la Suite de l'Article